Le soleil est à son zénith dans un ciel bleu profond

Et son jaune puissant projette ses doux rayons

Sur les vallées vertes qui profitent de sa chaleur

Et pousse la vie à proliférer dans toute sa candeur

 

Le feuillage des arbres laisse apparaître leurs fruits

Qui envahissent de prospérité nos belles prairies

Rougies et mûries, et gorgées de jus sucré

Délicatement coloriées par les journées ensoleillées

 

L’andainage de nos champs propage son odeur

Qui flotte au gré des vents dans une douce tiédeur

Nos rivières coulent dans leurs jolis flots bleus

Où se baignent les nénuphars et arbrisseaux malicieux

 

Sous la lourde canicule les nuages affolés deviennent noirs

Le déchirement de leurs étreintes assourdissantes résonne

Dans nos maisons illuminées par les éclairs comme un miroir

Suivi d’une pluie fraîche intense et courte qui impressionne

 

La condensation des eaux provoque une odeur sucrée de fleur

Et l’ozone présent dans l’air se répand comme un aérateur

La légère brise parfumée nous caresse de ses bienfaits

Et le calme serein devient paisible dans sa journée d’été

 

Les constellations étoilées dansent avec la lune

La nuit recouvre son voile sur la poésie de la vie

Dans la lumière des astres qui scintillent en folie

Pour éclater dans un feu d’artifice de bonne fortune

 

Les montagnes, les mers et les vallées noyées par ton flambeau

Dans la symphonie fantastique des animaux et des oiseaux

La sublime nature Enchantée nous offre ses nourritures en cadeau

 

Le bel été atteint son solstice dans une absolue beauté et glisse sur mes mots