Légèrement bercée par le vent

Limpide dans le soleil de l’été

Ton long zigzag bleuté

Sillonne les vallées et les champs

 

D’une rive à l’autre tu te fleuris

De nénuphars flottants endormis

Au dessus de ton miroir étoilé

Peint d’ombres et de reflets

 

Baignant dans la fraîcheur limpide de tes eaux

Les branches des arbres viennent te caresser

Dans des balancements lumineux et argentés

Sous un soleil attendrissant et chaud

 

Le bruit de tes cascades chuchote sur nos plaines

Ses mélodieuses symphonies éternelles

Et les oiseaux dans des chants rituels

Viennent te louanger jusque dans nos fontaines

 

La vie que tu portes sur ta route

Dans le tourbillon d’une nature prospère

Afflue vers les fleuves et les mers

Dans une danse qui nous envoûte

 

Le crépitement parfumé de tes sources

Sur les essences de tes fleurs

Harmonise ses douces couleurs

Sur des pierres verdoyantes de mousse

 

Au cœur de ton âme cristallin

La vie naissante en ton sein

Crée une faune et une flore

 

Dans une sérénité d’or