Nous gambadions sur les chemins isolés

Assis sur des vélos bricolés

Pédalant dans la jeunesse de nos étés chauds

Jusqu’à la source d’eau chaude

 

Un trou de nature

Où chantent les oiseaux de notre enfance

Les rêves dans nos têtes immatures

Nous courrions dans le vent

 

En fête dans la liberté du temps

Qui n’appartient qu’aux enfants

Préparer à vaincre les démons

Dans les vallées et sur les monts

 

Heureux et amusés par les mystères

Qui ensorcellent par ses sortilèges

Et offre sa magie sortant du sol humide

A des gamins aventureux et timides

 

Loin de nos villages

Nous campions le temps d’une journée

Sur la tendresse des près

Baignant nos pieds dans la source sauvage

 

Chaude et douce elle coule sur nos corps

Et glisse sur nos jeunes ages

Amusé  par les vertus du paysage

Qui nous offre son beau décor

 

La source de la vie

Près des forêts

Sortie des  puits

Des mines désinfectées

 

Dans nos jeux imaginaires

Nous étions Seuls sur la terre

Captivés par les douceurs

De ce bel été en fleur

 

C’est l’instant unique de gosses

Et de leurs belles ballades en vélo crosse

Remplit de songes étoilés

 

Sur le destin de leurs vies endiablées