Monts arrondis par l’érosion

Où dorment tes vallées fleuries

Et coulent tes rivières en harmonies

Projette ses forêts vertes sur l’horizon

 

Lorraine pays de ma jeunesse

Aux divers paysages pour forteresse

Où mûrit le vin de Moselle

Sur les flancs de tes collines éternelles

 

Les champs prospères de vie

Par son orge, son colza et ses blés

Parsemés de coquelicots étourdis

Par la danse des marguerites éparpillées

 

Les oiseaux viennent se nicher

Au cœur de ta flore naissante

Et chantent leurs louanges

Dans une complainte amusée

 

Région envoûtée d’histoires

De mines de guerre et de désespoir

Tu renais de tes cendres

Dans la grandeur de tes couleurs tendres

 

Et au fond de ton âme

Tu marques de ton passé

L’avenir dans nos pensées

De ton éternel beauté

 

Plaines de mon enfance

Où poussent tes essences

Nos fleurs en abondance

Aux saisons rudes par séquence

 

 

Douce Lorraine

Racine d’origine

Tu me domines

 

Et je t’aime