Comme Roméo et Juliette

Dans une étreinte brûlante

Où l’amour consumé à la sauvette

Dans une flamme attendrissante 

 

Sur le deuil de leurs passions

Reste le souvenir de l’émotion

Qui traverse le temps

Jusque dans l’âme des amants

 

Maintenant il ne reste que les lignes

De leurs amours infinis comme signe

Où les douces ailes de leur bonheur

Sont une pure tendresse de coeur  

 

Mais quelle que soit la rupture

Le déchirement de la séparation

De l’être aimé devient une blessure

A tout jamais une énorme affliction

 

Une parodie d’un malheureux chagrin

Jusque dans l’âme en peine

Où l’enfer bouillant du malin

Vient nous inviter dans sa haine

 

Le soleil ne brille plus dans les cieux

Rien n’a plus d’importance dans la vie

Que l’amour perdu au goût épineux

Dans le fond d’une mémoire meurtrie

 

Tu es en moi

Je ne suis plus en toi

Rien n’a plus d’importance

Que ton regard et ta présence

 

Je suis prêt à tout sacrifier

Pour un peu de ton ombre

Sur ma vie de damné

Avec son navire qui sombre

 

Amour perdu dans la fournaise

D’un cœur arraché qui saigne

Dans des vertiges de solitude

Où coulent des larmes de torture

 

Parti pour de bon

Parti pour longtemps

Le jour a un goût de nuit

 

Amère et sans vie