Chaleur d’été sur l’azur bleuté d’or

Allume l’horizon du feu flamboyant

D’un soleil rouge dans le couchant

Sur les crêtes des Vosges du nord

 

Les couleurs fondent dans l’abîme

De nos collines violacées de lumières

Translucides sur les monts sublimes

De la vieille montagne en gré rose millénaire

 

Palpitantes teintes se mourrant

Sur la ligne des vallons saignants

D’un rouge vermeil qui danse

Reflétant des rayons jaunes intenses

 

La douceur envoûtante

Du mélange colorié

Du soleil couchant

Sur nos forêts

 

Charme le regard des amoureux rêvant

Sous le bel astre en fusion

Qui doucement s’enfonçant

Dans la brume laiteuse en éclosion

 

Le ciel ouvrant ses ailes

Sur les doux nuages enflammés

Ornés de belles dentelles

Dérivant sur le firmament éclairé

 

Comme un ballet subtile

Juste et précis

 Ronde éternelle fertile

Avalé par la nuit

 

 Encore un peu de chaleur

Dans un soir lunaire  

Rougie de couleurs solaire

Sur un fond étoilés de douceur

 

Et sur nos rêves d’enfants

La magie de cet événement

Guide nos songes à travers le temps

 

Dans des amours partagés d’amants